Nos Tendres Dessins-Animés
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-260€ sur la machine à café ...
Voir le deal
299.99 €

 

 candy et anthony

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 32   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:42


CHAPITRE 32

Il neigeait de plus en plus maintenant.... Rentrer avant que... De plus en plus fort... Et si... L'inquiétude montait... Une tempête se prépare oui c'est sûr bientôt la voiture... Allons courage arriver à temps avant... Surmontant l'anxiété qui cherchait à gagner encore du terrain elle avançait encore... encore... prudence et résolution... cette anxiété qui... allons... décision... Encore un tournant contrôle... Et toujours la neige... elle cachait jusqu'à l'horizon maintenant... La forêt recommençait... les sapins là-bas tout au bout... La maison est là... encore quelques centaines de mètres... Là-bas juste après... dernier tournant... Mais... là... Au bord du sentier... Agnès s'arrêta. Au pied du grand sapin une voiture... Descendre, courir ouvrir la portière... Le jeune conducteur est seul... il a perdu connaissance... mais il ne semble pas blessé... avancer sa voiture l'y transporter... lentement, péniblement mais sûrement... je dois y arriver...Ca y est... La couverture.... voilà... Ne pas perdre de temps... Regagner la maison... elle est là-bas au bout de la courte ligne droite... On n'y voit plus rien maintenant tout juste si on devine les contours du chalet... Ca ne fait rien... elle le savait elle était arrivée. Se garer tout près de la porte le traîner jusque sur le sofa... éreintée... Raviver le feu... les couvertures... Rajouter du bois... encore... encore...

La chaleur envahissait la pièce... douce... bonne... chaleur humaine chaleur du feu chaleur dansante des flammes du foyer... Il se sentait bien... comme en dehors de comme à la limite... dans un monde de chaleur immobile, douce, chaude chaude chaude... La vie revenait il approchait de la conscience... Il ouvrit les yeux... La pièce accueillante et chaude... le grand feu de bois la jeune fille qui ravivait les flammes... "Où... où suis je?" Il voulut se lever... Elle revint près de lui... Il était encore un peu faible ça tournait..., Elle l'aida à se rasseoir... "Vous avez eu un accident. Votre voiture... Je vous ai emmené chez moi. Je m'appelle Agnès. Agnès Anders". "Terrence Granchester"... Un silence... Chaud chaleureux apaisant calme... une image... un autre foyer d'autres flammes si chaudes si... un enfant et sa mère... Le présent... les flammes chaudes chaudes apaisantes... La jeune fille brune aux yeux verts qui plongeait dans le sien un regard calme et doux... Agnès... "Merci. Merci beaucoup"...

Le chocolat était chaud, les flammes dansaient, le calme le rêve envahissaient la pièce la demeure... Il se sentait bien... déchargé de... oui comme en dehors... Entre doux souvenirs d'enfance... nostalgie... chaude béatitude... et "présent"... irréel comme magique... magie de la chaleur, du calme, de l'inconscience... A quelques heures de là il avait atteint le fond... total, complet... et là... dans la chaleur la chaleur qui réchauffait son corps qui réchauffait son âme... qui... il... il ne savait pas il ne savait plus mais il y avait cette chaleur ce calme... cette chaleur qui... Il se sentait seulement bien... fatigue... douce chaleur...

Ce regard... toute cette lassitude qui semblait... Et cet accident... Etait-ce seulement la tempête... le manque de visibilité oui mais.... Elle ressentait qu'il avait dû vivre... que... c'était comme si quelque chose de brisé depuis longtemps voulait tenter de renaître, de la chaleur de l'âtre, de la douceur environnante de... voulait mais... Et c'était comme si son état de faiblesse d'engourdissement actuel se voulait à cela un facteur favorable... La magie des flammes, du chalet chaud, confortable, chaleureux magique au coeur de la tempête, du froid, de l'amertume, du fond début de la fin... de la fin à jamais de l'inconscience de la spontanéité du bonheur simple et pur... La magie qui voulait vaincre... de par la lassitude, l'apaisement, la chaleur... la chaleur... Elle avait alors de tout cela une conscience plus ou moins floue, plus ou moins précise, plus ou moins nette... Elle ne voyait pas bien sûr que cette chaleur ce calme il les retrouvait aussi de par elle, son aide son réconfort sa chaleur silencieuse la douce présence qui s'oubliait elle même... Mais elle devinait comprenait seulement la tristesse la détresse qu'il avait dû vouloir enfouir, l'amertume qui, l'ivresse de la conduite les préceptes de la tempête aidant... Soudain elle sut. Elle l'aimait...

Elle était romancière. Elle aimait déjà ce chalet cadre de son roman en cours...

Il fallait qu'il rentre maintenant. Les répétitions demain... Merci pour tout... Il voulut ouvrir la porte... Rafales. Rafales de vent, Rafales de neige... Rassembler toutes les forces pour la refermer. C'était l'évidence ils ne pourraient quitter le chalet...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 33   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:43

CHAPITRE 33

"Essaye encore..." Essaye... Tu y étais presque... Je suis sûr que cette fois... Prémonition ? Intuition ? Juste diagnostic ? Rêve accompli ?... Suzanne avançait vers lui, lentement équilibre précaire, faible bien sûr mais... encore quelques pas... encore... encore... encore... Oui ! La recevoir, la protéger, la féliciter, l'encourager... "Suzanne ! Suzanne c'est... c'est merveilleux tu vois tu..." Tremblement dans sa voix, bonheur rayonnant et calme que son regard bleu lui communiquait déjà ... De tout son être il se donnait à leur rêve, maintenant déjà réalité, de tout son être il y avait cru il y avait cru et... maintenant... "Tu vas remarcher bientôt tu verras je le sais crois-moi ça y est maintenant..."

Elle n'osait encore y croire... Avait-elle... Oui venait-elle vraiment... La fatigue le bonheur ressentis étaient là... C'était vrai l'étreinte affectueuse aimante heureuse merveilleusement heureuse de Damien le souvenir merveilleux des dernières minutes... Oui c'était vrai, elle venait réellement de... de marcher !... "Oh Damien...! Je... je... je suis si... c'est... c'est..." "Je n'y croyais plus tu sais... je... je...Oh merci Damien! Merci..." Elle s'accrochait à lui, elle pleurait... pleurait... sanglots saccadés et violents... exutoire inconscient aux peines de ces derniers mois ? Elle se déchargeait de toute sa souffrance, elle lui donnait aussi toute sa joie présente elle lui donnait tout... Tout ce qui la faisait elle même... inconsciemment... spontanément... C'était pur, c'était vrai... C'était comme autrefois... Et Damien le ressentait... Ressentait tout... prenait tout... donnait tout... ses encouragements, son réconfort, sa joie partagée... Sa force sa vie il la lui transmettait... Comme autrefois quand à chaque chagrin à chaque bonheur d'enfant elle...

Il l'avait aidé à s'asseoir il était près d'elle il la réconfortait, il l'aidait, il partageait son bonheur son extase incrédule épanouie des instants précédents il lui faisait croire en l'avenir, en la vie... il l'aimait...

Les saccades qui la secouaient diminuaient... Reprenaient... Pour finalement laisser la place à un visage ou seul était le bonheur... et le passé toute l'enfance heureuse... elle retrouvait celui qui sans que son jeune d'âge de jadis ait pu véritablement lui permettre de le réaliser pleinement était alors déjà son 1er amour... Damien qu'elle aimait tant... elle se sentait bien avec lui, protégée, réconfortée, heureuse, sûre d'elle et de l'existence... sûre que... Une pause dans ses larmes qui s'écoulaient encore silencieuses, tacites... Elle rencontra encore son regard bleu, si heureux et triste pour elle à la fois, si doux, tendre, réconfortant, aimant...

Tant d'heureux et doux souvenirs à sa mémoire, retrouvés... Et là maintenant elle ressentait si fort le bonheur du présent... Elle ressentait... que... que... Elle le lui rendit... Tous les souvenirs toute l'affection tout l'amour surtout qui affluait en elle... elle... elle l'avait toujours aimé tellement tellement elle l'aimait tellement... elle... elle... elle l'aimait!...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 34   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:44

CHAPITRE 34

La neige tombait toujours, le chalet les sapins la forêt elle recouvrait tout... Les rafales avaient été nombreuses... Maintenant elle tombait tombait, lentement, calmement, sûrement... dans le silence apaisant blanc... tout blanc... à l'infini...

Mais le temps continuait comme dans un rêve... La douce chaleur des flammes vives et chaudes la présence apaisante d'Agnès... Elle écrivait elle lui parlait quelquefois les romans qu'elle aimait la vie de ses personnages dans laquelle elle plongeait ils "vivaient"... La magie des personnages, du rêve, des "mots" la magie de l'écrit on écrit on écrit on se laisse emporter... L'oeuvre "vit" déjà... Son enfance calme et heureuse... avec ses parents et Caroline sa jeune soeur... Une petite maison de campagne blanche, chaleureuse et gaie... Elle comprenait. Elle devinait. Ses silences, ses passions, son amertume, son refus, ses souffrances, son sens de... et ses contradictions... Tout ce qu'il pouvait donner et tout ce qu'il pouvait reprendre... Tout ce qui faisait que...

Les jours avaient passé les semaines leur "entente" devenait telle qu'il s'était surpris à lui confier son dilemme... sa passion aussi pour le théâtre... un amour non partagé... une enfance... C'était par bribes, à ces moments des plus privilégiés où la compréhension, la confiance étaient... ressenties aussi... apogée... Il se sentait alors comme déchargé... de tout... changé heureux surtout... Des instants de bonheur qui s'imposaient à lui elle le changeait elle changeait... La vie était dure, incertaine, amère, les désillusions, "sens unique", les contraintes, le devoir, ce qu'il "fallait"... Et pourtant... Agnès... Agnès le faisait "vivre" à nouveau il retrouvait près d'elle tout ce qu'il aurait voulu... ce qu'il voulait être... Il se retrouvait... ses idéaux son besoin de vérité d'innocence retrouvée d'amour vrai passionné désintéressé pur... son besoin de défendre... Agnès... Son regard doux, chaleureux, décidé... Cet appel, cette harmonie... Il revivait... Il était... S'il pouvait si Suzanne...

Au-dehors la neige tombait... tombait toujours... Au-dedans la chaleur demeurait gagnait encore... La vérité soudain. Il l'aimait. Eperdument, réellement, passionnément il l'aimait.

Il n'aurait pas cru cela possible un jour et pourtant... et pourtant... Mais c'était impossible... A moins... à moins que ce spécialiste... Mais il n'osait encore y croire... Croire à la seule éventualité qu'après... il puisse lui aussi accéder au bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 35   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:47

CHAPITRE 34

La neige tombait toujours, le chalet les sapins la forêt elle recouvrait tout... Les rafales avaient été nombreuses... Maintenant elle tombait tombait, lentement, calmement, sûrement... dans le silence apaisant blanc... tout blanc... à l'infini...

Mais le temps continuait comme dans un rêve... La douce chaleur des flammes vives et chaudes la présence apaisante d'Agnès... Elle écrivait elle lui parlait quelquefois les romans qu'elle aimait la vie de ses personnages dans laquelle elle plongeait ils "vivaient"... La magie des personnages, du rêve, des "mots" la magie de l'écrit on écrit on écrit on se laisse emporter... L'oeuvre "vit" déjà... Son enfance calme et heureuse... avec ses parents et Caroline sa jeune soeur... Une petite maison de campagne blanche, chaleureuse et gaie... Elle comprenait. Elle devinait. Ses silences, ses passions, son amertume, son refus, ses souffrances, son sens de... et ses contradictions... Tout ce qu'il pouvait donner et tout ce qu'il pouvait reprendre... Tout ce qui faisait que...

Les jours avaient passé les semaines leur "entente" devenait telle qu'il s'était surpris à lui confier son dilemme... sa passion aussi pour le théâtre... un amour non partagé... une enfance... C'était par bribes, à ces moments des plus privilégiés où la compréhension, la confiance étaient... ressenties aussi... apogée... Il se sentait alors comme déchargé... de tout... changé heureux surtout... Des instants de bonheur qui s'imposaient à lui elle le changeait elle changeait... La vie était dure, incertaine, amère, les désillusions, "sens unique", les contraintes, le devoir, ce qu'il "fallait"... Et pourtant... Agnès... Agnès le faisait "vivre" à nouveau il retrouvait près d'elle tout ce qu'il aurait voulu... ce qu'il voulait être... Il se retrouvait... ses idéaux son besoin de vérité d'innocence retrouvée d'amour vrai passionné désintéressé pur... son besoin de défendre... Agnès... Son regard doux, chaleureux, décidé... Cet appel, cette harmonie... Il revivait... Il était... S'il pouvait si Suzanne...

Au-dehors la neige tombait... tombait toujours... Au-dedans la chaleur demeurait gagnait encore... La vérité soudain. Il l'aimait. Eperdument, réellement, passionnément il l'aimait.

Il n'aurait pas cru cela possible un jour et pourtant... et pourtant... Mais c'était impossible... A moins... à moins que ce spécialiste... Mais il n'osait encore y croire... Croire à la seule éventualité qu'après... il puisse lui aussi accéder au bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 36   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:48

La neige avait cessé finalement. Un matin le soleil était là, vif et lumineux sur l'immensité blanche, immaculée de solitude... La voiture n'avait pas grand chose. Ils l'avaient réparée... Il était parti. "Agnès... merci" merci pour tout "Oui..." ... "Terry tu sais que..." "Oui..."... Il savait... S'il le pouvait... si Suzanne... Au revoir Agnès... Le chalet s'éloignait la route commençait... les répétitions... il avait dû manquer... Suzanne... Sa vie serait-elle à jamais... le chalet... Agnès... Il réalisait plus encore combien il... Il savait maintenant... et avec les kilomètres il réalisait plus encore... tout à fait... il s'était attaché... son calme sa douce résolution... il ne pouvait plus le nier maintenant... Il aimait Agnès... Essayer de s'en défendre ?... Comment ?...Les kilomètres tournaient la route se poursuivait la neige défilait le soleil rayonnait... et devant lui Agnès... la vérité... Il aimait Agnès... C'était passionné, éperdu, réel... tendre aussi... Flashbacks... Au revoir Candy... maintenant ils pouvaient vraiment être amis... Suzanne... Il savait qu'il ne pourrait l'abandonner si... Il devrait... Agnès si... il aurait mieux valu alors que...

La banlieue se rapprochait... Broadway. Il rejoignait maintenant le théâtre, véhicule laissé à proximité... Dès la porte franchie l'assaut... Où était-il ? Tout ce temps... la pièce... le préjudice qui aurait pu... On se pressait autour de lui, questions sur questions... inquiétudes relâchées... sa doublure... explications brèves et concises, rapides... sèches ?... Il reprit le rôle, s'arrachant avec résolution à cette folie aussitôt que... Mais tandis qu'il jouait repris par le rôle, par sa passion, par tout ce qu'il vouait au théâtre qu'il aimait le doute restait... la peur de... Oui il le savait si Suzanne... Il ne pouvait pas ne pas lui consacrer sa vie il ne pouvait pas ne pas faire ce qu'il devait... et il le ferait...

Rideau jusqu'à demain. Retrouver son appartement... quelques heures de sommeil puis il irait voir comment Suzanne... Il serait de retour pour les répétitions seulement l'aller retour pour... Des heures au volant des heures de répétition... la fatigue... il l'éprouva soudain, tout à fait... non... il partirait au matin comme... On frappait. Il se sentit plus fatigué encore... Qui ?... Il ouvrit... "Terry..." ... Damien et Suzanne... Non ce n'était pas... elle... Il les fit entrer, referma la porte. "Terry... je... je suis guérie... je suis guérie ! ... et je..." Un temps d'arrêt... "Terry. Je voulais te dire... j'aime Damien on va se marier... "... "J'ai pensé que je devais te le dire. On est venu plusieurs fois tu n'étais pas là..." ... Damien les avait laissés seuls un moment, prétextant n'importe quoi... "J'ai pensé que tu n'aurais plus à... que tu ne te sentirais plus obligé de..."... "Suzanne..."... Suzanne... Elle était guérie... vraiment guérie ! ... Il réalisa son bonheur son soulagement... C'était là une joie un moment... quelque chose de... quelque chose qu'ils pouvaient partager, qu'ils étaient heureux de... Ils le firent... Damien revenait la prendre... Invitation au mariage... cet été...

Ils étaient partis. Il relut la carte... Il réalisait totalement sa liberté. Il était très heureux pour Suzanne bien sûr, et soulagé et... mais... il y avait aussi... ainsi que Suzanne l'avait dit il était... libre !... Il revit encore Agnès et le chalet... Images qui s'imposaient à lui de plus en plus... de plus en plus..
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 37   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:49

Les répétitions se poursuivaient se succédaient se succédaient... La 1ère c'était pour bientôt... Suzanne avait repris... Karen de dépit de rage non contenue avait retrouvé la Floride, enchaînant à sa suite un fiancé trop heureux de lui être agréable trop aveuglément épris pour souhaiter jamais rien d'autre que ses mille et une volontés...

Il était difficile d'avoir une minute... Le temps "perdu" devait être "rattrapé" ni tempête ni accident ni rien n'aurait pu semblait-il contrebalancer plus avant les exigences d'une 1ère qui approchait... approchait... de plus en plus vite...

Elle arriva. La pièce se joua. Succès sur succès défiant toute habitude... Relâche "bien méritée" pour tous le lendemain... Il revit Agnès... une fois encore... Il devait reconnaître que... Elle avait traversé occupé ses pensées... pendant les répétitions... son esprit... pendant la pièce... tout son être... pendant la 1ère aussi... oui... complètement il ne voulait plus... et plus tard... pendant... toujours... Agnès... Il lui aurait bien écrit mais... Agnès... Oui... elle lui avait redonné... Soudain il sut. Il était très tôt. Relâche aujourd'hui. Et il aimait Agnès. Il sortit, s'engagea dans les faubourgs qu'il quitta bientôt, lançant sa voiture vers le chalet... Il savait jouer son avenir son équilibre mais il avait confiance... autant que... Non il y croyait... toujours il ne réfléchirait ni n'attendrait davantage... Des kilomètres qui succédaient aux kilomètres... La foret... Une matinée qui s'avançait... Il retrouvait la neige maintenant... Toujours aussi immaculée, toujours aussi pure... Comme à son départ... et là-bas tout au bout de la dernière ligne droite...

"Terry !" Elle était heureuse de le revoir si heureuse si... Il le ressentit intensément sûrement aussitôt c'était dans sa voix, dans son regard, c'était... c'était en elle c'était... Il sut qu'elle l'aimait aussi... Il l'étreignit éperdument passionnément libérant anxiété, confiance, espoir... "Agnès je t'aime"... "Terry moi aussi je... je... je t'ai aimé tout de suite... je t'aime Terry je t'aime..." ... Etreinte... Passion Tendresse... à jamais partagée...

Suzanne était guérie. Elle aimait Damien. Ils allaient se marier. Et il savait maintenant il savait combien il l'aimait. Il savait que c'était pour toujours que... "Agnès... Veux-tu m'épouser ? ..." Oui elle le voulait Oui elle savait aussi que... elle savait combien... "Oui Terry oui je le veux..." ... Etreinte à nouveau, passionnée, tendre, vraie... heureuse, confiante, éperdue...

Il l'aimait il l'aimait... il l'aimait vraiment il l'aimait tant

Elle aussi elle... elle... elle l'aimait tellement... tellement...

Oui c'était pour toujours....

Le temps avait passé. La journée s'avançait. Il fallait repartir. Mais bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 38   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:50

La vie continuait... L'accident d'Albert n'avait eu aucune conséquence heureusement il était tout à fait rétabli... la cabale n'avait pas abouti elle était heureuse à la "Happy Clinic"... La convalescence d'Anthony n'était plus qu'un souvenir... Il venait le soir à la Happy Clinic ils rentraient puis tous 3 discutaient un moment à la maison... Souvent Archibald, Annie et Patricia venaient aussi... Albert n'avait toujours pas retrouvé la mémoire mais ils s'y employaient tous... Mais... Mais la guerre se poursuivait toujours là-bas en France et Alistair... Patricia avait si peur... ils étaient tous inquiets... et si... ils avaient peur...

Ce matin là Candy s'était réveillée confiante en la vie... en l'avenir... La journée s'annonçait si belle... les oiseaux... Un premier rayon de soleil... Comment ne pas... Et puis... Quelques minutes quelques secondes seulement et... elle avait vu la lettre... Albert... Albert était parti... pourquoi... le retrouver... elle avait couru à la Happy Clinic...

Elle avait marché elle avait erré comme la poupée aperçue au fil de l'eau...

A la Happy Clinic elle avait encore tenté de sourire de... pour les enfants... Mais...

Ce soir là Candy en larmes abandonnée partagea avec Anthony le vide qu'elle ressentait... elle aimait tant Albert... Il l'avait toujours protégée, aidée... Il... Il était pour elle... elle se sentait comme... seule... orpheline à nouveau... pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 39   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:52

Elle passait ses journées à la Happy Clinic, heureuse d'être là, d'aimer ce qu'elle faisait. Les enfants oubliaient de pleurer, d'avoir peur seulement, la bouteille du docteur Martin ne savait plus contenir que de l'eau après...

Le soir Anthony et elle faisaient de longues promenades. C'était toujours aussi magique, féerique... Anthony... Anthony...

Et il y avait tous ces merveilleux jeudis...

Tendre Candy refleurit... Ils la contemplèrent heureux, ravis... Les roses blanches merveilleuses heureuses libres... comme eux...

Une ombre cependant. La guerre. Alistair... Des lettres arrivaient régulièrement pour eux, des nouvelles aussi quotidiennes que possible savaient rassurer et réconforter Patricia... barrières contre l'angoisse cette peur qui...

Et puis il y avait Albert... Où êtes-vous Albert ? Pourquoi êtes-vous parti ainsi sans... sans même... Les semaines le temps jouant atténuaient ses impressions émotions premières... Sans doute avait-il ses raisons pour... Albert j'espère que vous allez bien... que vous êtes heureux... Sans doute avait-t-il retrouvé la mémoire... peut-être et... Albert... oui ils seraient toujours... elle...

Elle ne l'oublierait pas. Elle savait qu'il serait toujours dans sa vie il resterait le père qu'elle n'avait jamais eu son grand frère son ami... pour toujours... Albert...

Ainsi s'écoula le printemps, paisible, calme, dans un bonheur comme en attente...

L'été était là quand arrivèrent les invitations. Terry et Agnès célébraient leur union.
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 40   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:53

La journée était magnifique, chaude, belle, resplendissante. Et douce à la fois. S'accordant à Agnès ravissante dans sa robe blanche épanouie, irradiant sous le voile léger un bonheur si simple de vérité... Aérienne... féerie...

Souriante chaleureuse aimante sa mère rectifiait un dernier détail, accueillait chaque invité, conversant avec chacun faisant partager la magie...

Elle et Agnès s'étaient occupé de tout. Elles s'étaient si bien entendues d'emblée, tout de suite elles s'étaient aimées... C'était un peu comme...comme si elles s'étaient toujours connues... Arrivée depuis peu Iris avait aidé de son mieux. Il aurait été difficile bien sûr d'affirmer quoi que ce soit après si peu de temps mais sa jeune tante lui semblait quelqu'un de bien. Réservée un peu timide peut-être mais vraie... Elle restait près de sa mère qu'elle aidait de son mieux. Inconsciente recherche de protection ?... Mais Terry ne s'attarda pas. Il regardait Agnès.

La soirée s'annonçait calme et sereine, le temps ou la guerre comme en dehors... Alistair où es-tu ? Reviens vite... Qu'il ne t'arrive... Patricia, Annie, Archibald, Candy et Anthony avaient été voir les futurs mariés... Tous nos voeux... Merci... Sincèrement. Oui. Ils se promenaient maintenant dans les jardins... fleuris ensoleillés paisibles... Mais... là-bas... Oui... Oui ! C'est ... C'est bien Albert ! Albert... Albert ! Candy s'élançait déjà... C'était... C'était merveilleux mais comment...

La bouteille... Terry s'était rendu à Lakewood et l'avait jetée un jour où le vent venait du sud... L'invitation était si convaincante, vraie... Albert n'aurait pu se résoudre à décevoir son ami un aussi grand jour, et si beau... Il était venu. Il arrivait là. Il était heureux lui aussi. Vraiment. Il ne pouvait revenir non... Mais ils se reverraient bientôt. Oui cela je peux vous le promettre Candy.
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 41   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:55

Il avait été féliciter les mariés. Terry avait été heureux de le revoir. Lui aussi. Tellement. Agnès. La douceur et l'énergie la volonté. Elle rendrait Terry heureux. Il l'aimait déjà rien que pour cela. Et puis agréable. Et toute sa gentillesse... Oui elle aussi serait heureuse avec Terry. Ils s'accordaient. Une belle cérémonie. Si émouvante. Réussie oui. Il en éprouvait une grande satisfaction un grand bonheur pour eux... Il était si heureux aussi d'avoir revu Candy, et aussi Anthony, Archibald... Il faisait beau les fleurs les jardins une douce musique tout résonnait de gaieté, de paix, de bonheur rêvé et réalisé... Le parc là-bas au-delà des jardins... Ensoleillé aussi, paisible et ombragé, heureux, secret... Albert ressentait son appel.. Une promenade...

Un plan d'eau au bout du sentier... Un vert profond... Les cygnes blancs... glissant doucement sur le miroir... Les reflets d'un soleil déclinant... Un tableau... Et soudain il la vit. Longues boucles blondes relevées d'un léger ruban, profondeur et gentillesse dans son regard vert... en accord avec le miroir, une nuance plus claire... Toute en blanc, comme l'oiseau qu'elle soutenait doucement.

Il était blessé. Il l'aida.

Il l'aimait déjà. Elle aussi.

La nature les animaux elle aussi les aimait tant. Elle était venue à New York pour suivre des études vétérinaires. Eléonor sa soeur s'était proposé de la loger l'avait gentiment amené à accepter. Elle venait souvent ici. Elle aimait à y rêver... Elle n'était là que depuis peu mais...

La journée était si magnifique... Elle était venue...

Ils soignèrent l'oiseau. Ils restèrent encore un moment. Rêverie, Accord, calme, bonheur. Ils restèrent ensemble toute la soirée. C'était comme s'ils s'étaient toujours connus. Aimés.

ls se retrouvèrent souvent près du plan d'eau. Dans le parc. A Lakewood. Il lui demanda de l'épouser. Il l'aimait. Il voulait la protéger partager... Iris trouva la force d'accepter, submergée.... Oui oh oui ! ... Une éternité de rêve et de bonheur. Elle voulait... Elle voulait...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 42   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:57

L'automne. Un ciel gris, morne et bas. Une atmosphère en accord. Et toujours cette angoisse, appréhension qui ne la quitte pas. Un moment de répit ? elle revient à la charge plus forte plus oppressante l'instant d'après...

Tous les matins les journaux... que suit l'attente... Une lettre aujourd'hui ?... Elle les lit, les relit... Elle attend... Elle prie et s'efforce d'y croire Alistair ne peut pas...

Un jour gris de novembre fut le plus volumineux, le plus féerique qu'elle eût jamais connu. La première page étalée devant son regard ébloui, voilé elle n'osait y croire c'était... c'était merveilleux... L'armistice !... Enfin...!

Une lette annonça son retour. Ils n'y crurent cependant tout à fait vraiment que lorsque enfin...

Il descendait du convoi, il s'avançait le long du quai... fatigué, comme mûri sans doute mais toujours si confiant en la vie, toujours prêt à aider et à croire... à inventer et à aimer...

Ils étaient tous là, ses amis... Archibald, Anthony, Albert, Candy, Annie... Patricia... Il l'aimait... plus encore qu'à son départ... et pourtant !... Un amour plus adulte, plus sûr encore si... Grand Mère était venue aussi sa voiture là-bas... à distance... comme toujours... Chère Grand Mère... Elle n'a pas changé... Toujours aussi...

"Alistair !..." Patricia en larmes voulait courir à lui... "Patty !" ses jambes ne la portaient plus... Il s'élançait déjà, la rattrapait soutenait soulevait ils tournoyaient tournoyaient tournoyaient... joie absolue, infinie... Merveilleuse exaltation...

Une si longue attente... Il est là... vivant... vivant... Elle veut tout lui donner, tout partager, tout recevoir... Elle...Ces instants resteront les plus beaux que... elle le sait.

Lui aussi... Aujourd'hui est un jour si... magique...

Ils n'oublieraient jamais. Ils resteraient toujours ensemble. Toujours.

Maintenant tous l'entouraient, voulaient lui dire... voulaient...

C'est fini... Vraiment fini. La guerre est finie. Alistair est de retour.

Un flamboyant matin de novembre. Des couleurs plus vives plus chaudes encore que... Les mille nuances d'un automne scintillant heureux, le ciel gris oublié.

Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 43   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:58

Novembre tout l'automne ce furent randonnées, pique-niques et excursions du jeudi, soirées au coin du feu chez Candy ou encore promenades au fin fond du domaine de la résidence... A la beauté au calme de ces lieux retirés poétiques s'ajoutait la douce et nécessaire certitude qu'ils n'y pourraient seulement croiser ni grand-tante ou grand-mère intransigeante ni cousins - tant odieux qu'indésirables - peut être présents ce jour-là...

Couple, amis, trio retrouvé... Simplicité Vérité Joie...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 44   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 17:59

Noël vit effectivement se réaliser la promesse d'Anthony ce jour où... Ils avaient tout prévu. Décidé. Organisé. Elle avait pu avoir quelques jours. Il arriva, les chevaux faisant fête à Candy qui les caressait doucement... "Bonjour Anthony !" "Bonjour Candy !"... "Oh Anthony...je suis si heureuse ! Tu verras... La maison Pony... Melle Pony et soeur Maria sont... elles ont toujours été de vraies mères pour moi et ... Et puis la colline je... je t'avais promis de te montrer..." Elle s'arrêta. Quels douloureux souvenirs n'est-elle pas allé réveiller... Mais non. Anthony lui sourit, calme, heureux, aimant... "Oui Candy. Je suis si heureux moi aussi tu sais. Je veux connaître ces personnes si gentilles qui t'ont élevée je veux voir cet endroit merveilleux où tu as grandi... je veux tenir aujourd'hui ma promesse et aller avec toi sur la colline... Candy..." ... Importance et tendresse du moment partagé. Bonheur de cette merveilleuse journée qui commence...

Tendre rêverie... inoubliable promenade... Sentiers campagne gentiment enneigés... magnifiques... Merveilleux soleil d'hiver... Une douce matinée de décembre...

La maison était si chaude, chaleureuse. Les enfants si heureux de revoir leur Candy qu'ils aimaient tant... Candy !... Ils se pressaient autour d'elle ravis... Elle était toute fière de le leur présenter, si... eux de le connaître... étonnés d'abord... mais... Melle Pony et soeur Maria... deux personnes si... Elles étaient merveilleuses avec les enfants... oui si... Il avait toujours compris Candy il avait toujours pensé... Mais maintenant il comprenait... il savait que plus encore...

La petite chapelle où ils allèrent prier en ce jour si heureux, le petit salon si accueillant, où le feu de l'âtre chantait doucement... Thé ? Chocolat ? Ils ne pourraient y échapper... On évoqua l'enfance de Candy... Il laissa un peu deviner la sienne... Le trio... Elles étaient si chaleureuses, si bonnes. Il se sentait heureux, en confiance. Elles partageaient ses impressions...

La nature qu'il avait découverte... Tom... Un ami si... Un instant la vie dans la forêt revint afflua à ses souvenirs... Tout ici était la nature... la petite maison au coeur de la campagne, le mobilier rustique... si ému aussi de voir la jolie petite chambre, le petit lit de bois... et la grande salle où... les enfants de ce jour babillaient, chahutaient joyeusement. Elle revoyait tant d'heureux souvenirs... inoubliables... Lui les vivait en elle... Les imaginait... La regardait, heureux... Il n'oublierait jamais...

Ils virent les poules, les canards, l'enseigne de Pony... Tout alentour... "Anthony je suis si heureuse mais allons sur la colline je veux te montrer..." Sur la colline il y avait le vieux chêne son compagnon de jeux de toujours... oui leur père... il y avait tant de joies et de chagrins passés... Il y avait... Il y avait...

Ils montèrent sur la colline. La neige sur le sentier ravivait encore leur joie ils couraient couraient...

Ils retrouvaient leur âme d'enfant totalement... Sans limite... Toujours plus haut, toujours plus vite toujours plus... Toujours plus haut... la fête foraine leur course vers le clocher... les cloches qui sonnaient... Comme ils se sentaient libres... heureux. Ils courent courent vers le sommet et ils se sentent libres... libres...

Le grand chêne était magnifique. Protecteur. Solide... à protéger aussi... Tout était blanc... Chêne et colline resplendissaient... Le soleil de l'après-midi irradiait une blancheur rayonnante, miroir d'une beauté paisible, idéale... immaculée... Une féerie... Un rêve...

"Candy... je suis heureux d'avoir vu tout cela j'ai je sais que je te connais encore mieux ainsi et... enfin je suis heureux de vivre aujourd'hui ton enfance. Merci de m'avoir amené ici... Merci".

"Anthony... Non... tu sais... je voulais... depuis... je voulais depuis si longtemps pouvoir partager tout cela avec toi... moi aussi je... je suis si heureuse tu sais Anthony jamais je..."

"... Il n'y a pas que cela... La raison aussi pour laquelle je voulais que nous venions ici aujourd'hui c'est... c'est que..." ... "Candy je t'aime je t'aime tu sais... je t'aime tant... Veux-tu... Veux-tu m'épouser ?" Oh Anthony... c'est... c'est... "Oui Anthony oh oui !" Spontanément elle s'élance... elle lui sourit à travers ses larmes... je t'aime... je t'aime... "Candy !..." ... "Anthony je... je t'aime. Je t'aime tant Anthony je t'aimerai toujours". Elle devine les larmes qui ne pourront voiler la douceur du regard bleu... cher Anthony... "Candy..." ... "Candy... je promets que toujours je serai avec toi et te protègerai t'aimerai tant que je vivrai. Tu es plus que ma vie pour moi tu es... " ... "Anthony moi aussi je... je t'aime plus... plus que tout... moi aussi je veux t'aimer et... et te protéger... toujours"... Il l'enlace doucement et leur étreinte est d'une tendresse infinie...

Il passe le bijou à son doigt, gentiment, avec tout son amour... Une petite rose de diamant, blanche, pure... éternelle... "Anthony c'est... c'est... " "Oui c'est tendre Candy. Candy je veux commémorer pour toujours cet anniversaire. Je veux pour toi pour nous une tendre Candy qui ne se fane jamais, qui nous réunisse pour toujours et en toute saison. Je veux..." "Anthony..." ......

Ils pleuraient, heureux.

Ces quelques jours merveilleux à la maison Pony resteraient toujours dans leurs souvenirs...

Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 45   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:00

Il avait prévu l'opposition. Il épouserait Candy. Il partirait si...

Les notes mélodieuses du piano... Il trouva ses cousins, Annie et Patricia dans le salon bleu. Il entra. Ils le regardèrent. Ils comprirent. Oui il avait demandé à Candy et elle avait accepté oui ils allaient se marier... Ils en avaient été si sincèrement heureux. Anthony c'est merveilleux. Félicitations...

Mais...

Oui l'orage était à prévoir. Grand Tante... Justement elle s'avançait, majestueuse imposante dans l'entrée. Le déjeuner allait être servi. Que signifiait cette effervescence inutile et où Anthony ces jours-ci... même pour Noël... Que se passait-il ?... "Anthony..." "Ma tante il faut que je vous parle." ... "J'ai demandé à Candy de m'épouser et elle a accepté. Je l'aime Grand tante. Et elle m'aime aussi. Nous nous marierons au printemps".

Comme ils le pensaient elle s'y opposa avec violence. Véhémence. Résolution. Certitude. "Toi Anthony !... Epouser cette... cette... je m'y opposerai. Tu entends Anthony... je ... jamais... William ne saurait accepter... un tel discrédit une telle honte sur notre famille... Il ne peut pas laisser... Une fille de rien... que William a eu la sottise de... et qui a déshonoré notre nom ! ... infirmière ! ... qui a refusé... Anthony tu as manqué mourir à cause d'elle ! Et toi Alistair tu aurais bien pu... Une orpheline qui apporte le malheur sur nous tous... sur tous les André ! Non jamais. Je parlerai à William je... jamais!..."

Tant d'injustice ! ... d'incompréhension et de stupidité en fait... Pourquoi ?... Ce flot de haine qui le révoltait il n'aurait pu l'arrêter le modifier. Mais peu importe ! Il se dressa devant elle, grave sur maîtrisé... "Nous nous marierons au printemps Grand tante. Avec ou sans votre approbation. Avec ou sans le consentement de la famille. Je partirai s'il le faut. je parlerai aussi à mon oncle je le crois bon et juste et je suis sur qu'il comprendra et nous approuvera. Dans le cas contraire je ne serai plus en André. J'aime Candy elle m'aime et nous serons heureux. Je souhaite que vous le compreniez. Mais si tel n'est pas le cas..." "Anthony !..." ...

Il sortait déjà. Ne l'écoutait plus. Ne l'entendait plus. A quoi bon. Elle ne comprenait pas. Il avait essayé. Si souvent. Elle ne comprenait rien elle n'avait jamais rien compris... Il se sentait tendu, énervé. Il s'était voulu calme du dehors mais... Au prix de quel effort avait-il énoncé sa position aussi calmement que... Il le savait pourtant... Mais... Il se retrouvait au dehors. Il savait que leur Grand oncle passait maintenant la majeure partie de son temps à Lakewood. C'était ce que Georges... Pourquoi attendre ? Besoin d'air. d'espace. de liberté... de justice... L'instant d'après il était déjà loin.

Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 46   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:03



C'était encore une belle journée l'approche de janvier donnait au soleil d'hiver comme un aspect idyllique. Il miroitait doucement sur le magnifique tapis blanc, superbe...

Tout à l'heure il s'y était lancé brides abattues sans plus réfléchir sur l'impulsion le besoin le manque d'un moment... Faire quelque chose réagir tout de suite là... Il ne regrettait pas... Simplement il avait maintenant ralenti l'allure... Et la magie alentour était en accord... avec lui, avec elle... leur bonheur passé présent et à venir... avec ses sentiments, son âme, ses rêves... leurs rêves... Une féerie... chaude chaleureuse lumineuse... poétique... tendre... Tel était le tableau hivernal...telle seraient leurs vies...extase beauté d'un amour qui toujours... Candy... Elle était avec lui sur la route le sentier le miroir de se pensées... il se la représentait à la Happy clinic heureuse les enfants autour d'elle... Tout était possible. Tout était bien.

Un moment il s'arrêta laissant le gentil cheval blanc boire et prendre la halte nécessaire... Il poursuivit sa route. Le soleil était doux, l'air vivifiant et agréable, le cadre... il avait acquis à nouveau retrouvé calme et recul suffisant...

Il fut en vue de la propriété de Lakewood... Depuis... Hormis ce jour où Ali, Archi et lui avaient été chercher... il caressa sa monture... Et là cela avait été si vite... le portail de pierre la cascade les rosiers... devant cette grille pour la première fois... Elle pleurait désespérée...Une petite fille innocente... douce... vive... Il revoit leur rencontre, son sourire ébloui et sincère... sa gaieté... retrouvée... Candy... Depuis le premier jour... on sera heureux tu verras... on ?... Le bonheur c'était un amour partagé toujours tendre, affectueuse, aimant, rêvé et vécu... jamais assouvi... toujours aussi vivant, vrai, pur, toujours aussi fort... Et ils avaient la chance de... de... Il avait eu la chance... Et si... non... Heureusement... S'il ne l'avait pas connue... Mais là sous ce porche, près de ses chères roses blanches les leurs maintenant... Des instants merveilleux... et tant d'autres qui suivent qui affluent... au détour d'un sentier, d'un bois, d'un lac, d'un souvenir...

Il avait sonné à la grille. Iris était venue lui ouvrir. Il ne comprenait pas. La soeur de... La tante de Terry... ici... Et elle... leur grand oncle était toujours seul et... On leur avait toujours dit qu'il aimait et la solitude et... Il avait même pensé à remettre à Georges une lettre... si trop fatigué peut-être... Ou il aurait attendu si... que... Iris souriait gentiment. "Bonjour Anthony. Entrez je vous en prie." Silencieuse timide mais accueillante elle le précédait dans l'entrée, le grand hall... jusque dans le bureau. Elle semblait comme chez elle... Il n'eut pas le loisir de s'interroger davantage le fauteuil tourna... "Albert !"... "Mais..." Albert dans ce bureau et ce fauteuil... serait-il... "Bonjour Anthony."

Oui il était bien le grand oncle William. Il expliqua comment il avait retrouvé la mémoire un jour dans ce restaurant où il travaillait... Il avait su alors qu'il ne pouvait rester... Iris avait accepté de garder le secret encore nécessaire jusqu'à la cérémonie de reconnaissance officielle. Mariage à huit clos. Mariage secret jusque là. Il raconta tout. Trop jeune quand... La "régence" d'Elroy à l'époque... Comment il avait adopté Candy grâce à leurs lettres à tous les trois bien sur mais aussi il la connaissait si bien lui même il savait...

Il n'en revenait pas encore... Il regardait Albert... si difficile cependant de voir en leur ami à tous... comme leur égal... il avait presque leur âge... Tant de souvenirs avec Albert... le grand oncle William... Archi Ali et lui se l'étaient toujours représenté comme...

Mais qu'y avait-il ? Pourquoi Anthony était-il venu aujourd'hui. Se passait-il...

Il expliqua la situation. "Voila Albert" Il ne pouvait l'appeler autrement il était il serait Albert avant tout pour lui. Pour eux tous... "Vous savez que j'aime Candy et qu'elle aussi..." Il le savait oui. Il l'avait toujours su. "Nous voulons nous marier au printemps quoiqu'il arrive. Je partirai s'il le faut... Mais j'ai toujours pensé que le grand oncle William était un vieil homme solitaire oui mais bon et juste qu'il comprendrait enfin que vous étiez... j'avais confiance il avait adopté Candy si généreusement il avait si bien compris nos lettres.. Alors quand grand tante s'est opposée... Albert. Il faut faire quelque chose. Ma tante ne comprend pas Candy... J'aurais voulu... je voudrais... oh je voudrais que tous sachent combien... Candy est quelqu'un de merveilleux elle a un coeur d'or elle pense toujours aux autres jamais... Candy est... est..." Il pleurait. L'émotion reprenait totale avec la seule évocation le souvenir de l'injustice...

Anthony... toujours le même... toujours aussi... Il était touché, heureux pour eux... de cet amour immense qui... Un tel attachement franchirait tous les obstacles et leur donnerait toujours... il le savait... il connaissait avec Iris... Il voyait les choses comme lui la même révolte la même indignation le même refus besoin impérieux de... mais avec plus de calme, de lucidité immédiate. La solution radicale : "La position du grand oncle William".

"Anthony je suis si heureux pour vous et pour Candy. La régence d'Elroy est terminée depuis longtemps. J'ai les pleins pouvoirs et une cérémonie officielle doit lever le voile et présenter à toute la "bonne société" Mr William Albert André comme tel, lequel aura l'honneur et le privilège d'y annoncer les fiançailles officielles de son neveu Mr Anthony Brown et de sa fille adoptive Melle Candy Neige André."

"Albert..." Des larmes d'émotion de reconnaissance de joie... Albert avait toujours été leur ami... Il était... Il était si...

Ils allèrent dans le parc dans les bois... Tant de souvenirs encore... la rivière la barque... les chutes... la petite maison... Les animaux y étaient toujours aussi nombreux... Il voulait prendre soin d'eux... leur donner... Il caressa Bup à ses cotés... Iris aussi venait ici chaque jour... elle aimait aussi elle était comme lui...

Ils dînèrent tous les trois ils le gardaient jusqu'à demain. Et s'il voulait rester quelques jours... Iris était douce, gentille, elle aussi sincèrement éprise. Un nouveau lien d'amitié voulait déjà maître... solide réel. Heureux pour Albert pour Iris aussi... Albert... son oncle oui... mais plus... plus encore son ami... leur ami... Il réalisé soudain tout à fait un autre bonheur oui Albert avait retrouvé la mémoire... La joie de Candy quand... Candy... je t'aime... je t'aimerai toujours... Toute une vie de rêve et de bonheur... devant eux...

Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 47   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:04

Il était passé prendre Candy ce soir là. Dans la voiture aux armoiries ancestrales. Etiquette oblige. Il voulait tant dire lui-même à Candy... Anthony l'avait compris.

"Albert !" D'abord elle n'avait pas... Elle était seulement si heureuse de... Mais cette voiture ces armoiries... Il lui avait tout expliqué... Le Grand Oncle William... ! il avait été si généreux si... elle avait tant voulu le connaître pouvoir... Oh oui elle voulait lui dire... Et puis surtout... elle était si heureuse de retrouver Albert... depuis qu'il était parti... ce jour où elle l'avait cherché désespérément... elle l'avait revu au mariage de Terry oui mais... elle n'aurait su dire pourquoi elle avait eu l'impression que... il avait un secret quelque chose que... il n'avait pas donné d'adresse... il s'était contenté de dire qu'ils se reverraient bientôt. Sérieux... Enigmatique oui... Et puis sa mémoire... il n'en avait pas parlé... La retrouverait-il un jour ? elle l'avait espéré... elle avait eu confiance elle le reverrait... et aujourd'hui... aujourd'hui... elle réalisait ! Oui Albert avait retrouvé la mémoire. Et il était... La soeur de... Elle se rappelait l'avoir vue au mariage de Terry... elle lui avait semblé très gentille très... "Albert..."...

Emotion partagée...

Il l'aida doucement à monter. Iris lui sourit gentiment. "Bonjour Candy". Ils l'emmenaient. Il annoncerait ce soir officiellement.... "Candy je sais combien vous aimez Anthony et combien il vous aime. Je sais que vous serez heureux Candy". "Albert..." ... "Merci Albert merci de tout coeur..." ...

La demeure New Yorkaise des Andrés. On arrivait. Salons illuminés, feux de bois soigneusement entretenus, profusion de mets se voulant aussi délicats que rares, alcools sélectionnés, bijoux et parures de prix dernière mode dernier cri, serviteurs stylés, invités toujours occupés d'étiquette de préséance, clinquant, argent, orgueil... tout y était... Oui la parfaite réception. Amusé, sérieux et grave cependant il aida Iris et Candy à descendre... Il s'y attendai. Elroy avait tout fait pour une réception "à la hauteur" digne de... Il l'imagina ordonnant, contrôlant, supervisant jusqu'à chaque détail... Au fond... oui ils ne partageaient pas les mêmes idées mais... il devait bien lui reconnaître ses qualités... Dure oui mais... pas autant que... Oui il savait bien qu'elle n'était pas ce qu'elle voulait paraître... Il suffirait...

Ils étaient maintenant à l'entrée. Anthony, Alistair, Archibald, Patricia et Annie accouraient déjà au devant de Candy... l'entraînaient à leur suite...

Avec tout le cérémonial requis on annonça bientôt : "Mr et Mme William Albert André".

Tous ces regards qui... Si jeune... Marié à... On pensait... Iris ne savait que faire, comment réagir. Mais celui d'Albert la soutenait. Elle se contrôla. Le discours attendu commençait.

Il en avait presque terminé maintenant. L'assistance toujours aussi suspendue aux dires du cérémonial prévu..."... et pour finir je voudrais vous faire part d'une grande joie pour nous j'ai l'honneur et le plaisir de vous annoncer à tous les fiançailles de notre fille adoptive Melle Candy Neige André et de mon neveu Mr Anthony Brown ici présents".

On s'avançait déjà... On les félicitait... Chacun voulait être le premier à...

Elroy restait comme figée... Elle ne comprenait pas. Plus encore que scandalisée comme perdue... le nom des Andrés... l'honneur de... Comment Willliam ne voyait-il pas combien son inconséquence... Il était le chef de la famille elle ils se devaient tous de... Mais...

Albert comprenait. Dès que possible il lui expliquerait. Il lui dirait... Elle comprendrait son mariage elle aimerait Iris. Et puis... Elle aimait Anthony, lui aussi à sa façon elle... Il le savait elle apprendrait à aimer Candy... La voir telle qu'elle était et non telle que... Il la convaincrait. Ils la convaincraient tous... Anthony, Archibald, Alistair... Et aussi le temps aiderait, lui montrerait...

Drame à l'autre bout du grand salon. Dépitée furieuse mais toujours aussi parfaitement maîtresse de son hypocrisie Mme Legrand chercha à contenir la rage folle de sa fille l'étiquette ne pardonnait pas... mais n'y parvînt pas. Une Elisa hystérique se libéra, se ruait déjà vers... Gifler, mordre, griffer l'achever qu'elle souffre qu'elle souffre qu'elle crève cette sale voleuse cette intriguante cette... "Sale peste tu me l'as pris ! Tu me l'as pris ! Tu vas payer ! Je vais te..."

Mme Legrand horrifiée mesurait l'ampleur du désastre... Elisa était trop loin elle ne pouvait plus...

Niel restait là tout aussi dépité en rage mais toujours aussi lâche...

Albert et Anthony maîtrisaient déjà la jeune furie. "Lâchez-moi ! Mais lâchez-moi !" Elle n'avait même pas pu la toucher cette garce cette...

Entraînée par une mère qui en oubliait même de prendre congé elle hurlait encore suivie par un Niel tout aussi blanc de rage... Mme Legrand excédée les poussa dans la voiture sans plus de ménagements...

La soirée se poursuivait. Pour l'heure l'assistance bien éduquée semblait n'avoir jamais vécu le fâcheux incident qui l'avait figée tout d'abord... Plus tard les commentaires les apartés Elroy veillait à l'étiquette. Comme à l'accoutumée. Hautaine ne rien laisser transparaître...

Mais pourquoi tant de haine ? Tant de... Candy ne comprenait toujours pas... Mais ses amis étaient là... si sincères... si... leur amitié leur affection... la sollicitude constante de son cher Anthony elle oubliait... "On danse Candy ?" Elle se laissa emporter... heureuse, libérée... Anthony... le décor change rajeunit pour elle... Lakewood... enfant encore... son premier bal... Ils tournent tournent tournent... légers... aériens... magiques... elle l'aime elle l'aime tant. Je suis si heureuse Anthony... ! ... Candy... Oui c'est une merveilleuse soirée...

Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 48   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:05

Une chaleureuse réception avait réuni le lendemain les amis des jeunes mariés. Tous adoptaient déjà Iris... si douce... réservée... gentille...

L'hiver... le printemps... si merveilleux aussi... Magie du bonheur présent et à venir...

Janvier avait apporté les fiançailles d'Alistair et de Patricia...

Février celles d'Archibald et d'Annie...

La maison de couture démarrait bien les modèles d'Archibald rivalisaient d'élégance, de créativité originale délicate... ceux d'Annie étaient légèreté, fragilité, douceur... Dentelles, soieries, tons pastels, nuances... La première présentation avait vu se remplir les salons de la demeure New Yorkaise des Andrés...

Attenant à l'immensité du parc ancestral la toute jeune école d'aviation commençait elle aussi à être connue... On pouvait y apprendre à piloter ou simplement découvrir toutes les joies de ce domaine encore si inexploré inattendu idyllique et surprenant... Alistair aux commandes... Accueil assuré par une Patricia souriante, ravie, heureuse... elle aimait à l'aider elle voulait tellement... elle se sentait utile et libérée. elle n'avait plus peur... de l'inconnu du dehors... non plus du tout à présent...

L'aménagement du Ranch était terminé maintenant. Accueillant, secret, bâti sur le domaine voisin nouvellement acquis par les futurs mariés qui déjà l'aimaient tant il n'attendait plus que leur venue ce merveilleux jour de mai celui aussi de l'anniversaire de Candy depuis que... Ils avaient été si heureux de le rénover, de l'aménager, de le décorer... ensemble... Tendre Candy s'annonçait déjà dans la jolie roseraie... Féerie blanche en accord avec les jolis bâtiments blancs... Les chevaux merveilleux compagnons si doux et sincères promettaient eux aussi tant de bonheurs, de rêves, tant... Promenades, courses, rodéos chaleureux, enivrants...

Mai... Les invitations envoyées, la robe terminée, les roses écloses... Une semaine... Quelques jours... demain... demain ! ... Cette merveilleuse journée à venir Candy et Anthony la rêvaient déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: chapitre 49   candy et anthony - Page 3 EmptyMar 15 Jan 2019 - 18:07

La voiture s'arrêtait. Iris les accueillait, souriante, calme, gracieuse... "Ma tante... si vous voulez bien..." ... Elle s'effaçait déjà poliment... sincèrement ravie... Tout était prêt. Ils avaient si bien décorés la maison avec Albert cela faisait si joli... Les roses blanches guirlandes bouquets dans les salons les chambres la chapelle les jardins... Et puis... Anthony et Candy lui étaient si sympathiques... elle les avait aimés tout de suite...

Leurs anciennes chambres les attendaient où ils pourraient se rafraîchir se changer...

Ils les retrouvaient avec émotion... nostalgie... Rien n'avait changé. Tout était comme avant... Comme dans leurs souvenirs...

Comme à Noël quand il avait lui aussi retrouvé ici une partie de son enfance... Lakewood... La photo sur la commode Maman... tu l'aimerais maman je sais combien... je sais que tu l'aimes. Candy... elle lui sourit heureuse dans le cadre doré... C'était le jour où... Comme dans un rêve Anthony vivait les dernières heures qui le séparait encore du bonheur qui exalterait à jamais toute sa vie... Candy...

Albert avait été la chercher. Il l'avait proposé souhaité... si heureux une fois encore de... il la protégeait toujours il l'avait toujours aidé... Le mariage pourrait se faire à Lakewood... Lakewood... son enfance... C'était là qu'elle avait connu... jamais... "Oh Albert... c'est... c'est..." ... "Merci Albert merci..." ... La perspective avait tout autant ravi Anthony... Il avait lui aussi remercié Albert... Il avait si bien exprimé... tant de conviction de douce sincérité de... - Le vert tendre des prairies semées de fleurs multicolores, gaies, heureuses... les bois secrets et enchanteurs... comme autrefois aujourd'hui enchantés... calmes sereins ombragés magnifiques... le lac... bleu... la liberté l'infini le rêve... elle rêvait... à tant de merveilleux souvenirs... à... à aujourd'hui surtout ! ... aujourd'hui... aujourd'hui... Albert au volant la voiture roulait roulait la berçait doucement... et chaque mètre chaque seconde la rapprochait de son rêve... leur rêve de toujours... depuis... depuis... Anthony...

Lakewood. Annie et Patricia courent à sa rencontre... "Annie ! Patty !" "Candy !"...

Sa chambre. Quand pour la première fois... l'émotion... les larmes... la robe l'attend Annie et Patricia sont si heureuses, si fières de l'aider à... Derniers détails... C'est le moment.

Elle descend l'escalier. Tout en blanc elles aussi Annie et Patricia soutiennent la longue traîne blanche... de voile si léger... il en semble magique... Un modèle de rêve... La soie est si chatoyante, si douce si... La dentelle ancienne si ouvragée... le voile diaphane le bouquet de roses blanches... Tous les regards... Et la jeune mariée est si...

Candy... Des larmes aux yeux d'Anthony... émerveillé... Elle est si belle si...

La petite chapelle... le soleil de printemps au travers des vitraux aux vives couleurs... Albert l'attend la conduit. Elle avance, radieuse, rayonnante... vers le bonheur... Anthony...

Il l'aime... Il l'aime tant... Candy... elle est...

Elle l'a rejoint. Ils échangent à jamais leur promesse...

Les félicitations... toutes si sincères... Une cérémonie mondaine... faussée par... Non ! ils ont invité leurs amis seulement... véritables... La joie de Melle Pony de Soeur Maria et des enfants... Terry a pu venir avec Agnès. Ils sont si heureux de se revoir. Ils se reverront bientôt promis. Tom leur annonce ses fiançailles prochaines... Elizabeth la jeune infirmière qu'il avait rencontrée à l'hôpital quand... Et puis... Flanny et Michael sont se marier... Michael explique comment elle l'a soigné sur le front comment... Flanny semble si heureuse elle aussi...

Le rêve continue... Ils ouvrent le bal... Tant de souvenirs... Seuls sur la piste, sur un nuage de bonheur...

La soirée est belle et douce. Etoilée... Les roses blanches... Tendre Candy... Dans la roseraie ils renouvellent leur promesse. A jamais et pour eux seuls. "Je t'aime Candy. Je t'aimerai et te protégerai toujours". "Je t'aime Anthony. Je t'aimerai et te protégerai toujours".

FIN
Revenir en haut Aller en bas
nuage noir
Schtroumpf de Diamant
nuage noir


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: candy et anthony   candy et anthony - Page 3 EmptyMer 13 Fév 2019 - 6:49

hé bé impressionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Annie Brighton
Petit Schtroumpf
Annie Brighton


candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: Re Candy et Anthony   candy et anthony - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 21:23

Merci beaucoup.Je pensais avoir posté tous les chapitres alors que je n'en avais posté que vingt...Alors j'ai posté les autres chapitres,que j'avais écrits à la même époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




candy et anthony - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: candy et anthony   candy et anthony - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
candy et anthony
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ma collection sur le manga CANDY CANDY
» Au pays de Candy
» Anthony Hope, "Le prisonnier de Zenda"
» 19 Bennett (Anthony Buckeridge) en BV des années 70
» Anthony Buckeridge (1912-2004) : la série Bennett en bibliothèque verte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Tendres Dessins-Animés ::  ______ LA PENSION DES MIMOSAS :: Les couples célèbres :: Les couples décus-
Sauter vers: